La réserve en chiffres

 

La réserve naturelle des Montagnes-Vertes s'étend sur plus de 68 km2. Au coeur d'habitats naturels abritant plusieurs centaines d’espèces animales et végétales, les 20,5 km de sentiers de la réserve naturelle sont ouverts au public depuis 2009 et font partie d'un réseau global de 135 km à la portée de tous les randonneurs, des marcheurs occasionnels aux plus aguerris.

En 2011, la création de deux nouveaux tronçons de sentiers vient redéfinir l'expérience Montagnes-Vertes en offrant des parcours qui offrent une plus grande proximité avec la nature. De plus, l'ajout de huit panneaux d'interprétation dans les sentiers du secteur Singer permet aux randonneurs de mieux connaître la richesse écologique et historique qui les entoure (les couleuvres, les salamandres forestières, les salamandres de ruisseau, l'orignal, les lichens, le bouleau jaune, le cycle des forêts et l'histoire de Potton).

La réserve naturelle des Montagnes-Vertes comprends certains des plus hauts sommets du Sud du Québec, dont le Sommet rond, à 950 m d'altitude, le Mont Gagnon, à 850 m et le mont Singer, à 800 m.

On retrouve aussi sur le territoire quatre espèces d'érables soit l'érable à sucre, l'érable rouge, l'érable de Pennsylvanie et l'érable à épis. Ils occupent la forêt aux côtés de plusieurs autres essences, dont trois espèces de bouleaux : le bouleau jaune, le bouleau blanc ou à papier et le bouleau gris. 35 espèces de fougères occupent le parterre forestier.

La réserve naturelle des Montagnes-Vertes (RNMV) est aussi le refuge de douze espèces floristiques et huit espèces fauniques en situation précaire au Québec ou au Canada. Elles peuvent compter sur un territoire protégé à perpétuité pour maintenir et peut-être même augmenter les effectifs de leurs populations. Elles peuvent aussi compter sur vous, randonneurs modèles qui ne laisseront aucune trace de leur passage dans ce joyau naturel !